Foire aux questions de MacImage

Résumé : Foire aux Questions (FAQ) consacrée à l'utilisation de MacImage, outil de production de CD-ROM Macintosh (purement HFS ou hybrides HFS/ISO 9660) sur PC.
 

Fonctionnement de la FAQ

Les rubriques composant la table des matières ci-dessous renvoient aux développements qui sont consacrés plus loin à chacune des questions. Il suffit donc de cliquer sur l'intitulé pour afficher la réponse. A l'inverse, il existe sous chaque question un lien renvoyant à la table des matières.
Par ailleurs, la Page des FAQ regroupe les points d'accès à toutes les FAQ du site.

Table des matières
1. Comment se procurer la version complète ?
2. Comment changer la langue du programme ?
3. Existe-t-il une limite à la taille des projets de CD-ROM/DVD-ROM ?
4. Comment vérifier le fichier de projet de MacImage ?
5. Comment installer des applications (programmes) Macintosh ?
6. Comment tester les images produites par MacImage ?
7. Puis-je ouvrir dans MacImage des images de CD-ROM créées par Toast ?
8. Comment graver des images de CD-ROM créées par Toast ?
9. Comment graver un CD à partir de fichiers Macintosh stockés sur un volume NTFS ?
10. Comment graver un CD à partir de fichiers Macintosh stockés sur un volume Mac ?
11. Faut-il copier tous les fichiers présents sur le support Macintosh ?
12. Comment gérer les alias de fichiers ?
13. Signatures Macintosh
14. Qu'est-ce que les signatures génériques ?
15. Pourquoi un CD-ROM avec un unique fichier *.iso ?
16. Que faire si le CD-ROM ne monte pas sur un Macintosh ?
19. Dernier fichier de l'image absent ou corrompu
20. Fichier BinHex non décodé
21. Blocs d'allocation et taille du CD-ROM
22. Certains liens ne fonctionnent pas (DreamWeaver)
23. Erreur à propos de OLEAUT32.DLL lors du lancement sous Windows 95/98
24. Contenu erroné du champ Publisher


Comment se procurer la version complète ? Retour à la TdM

Allez à la Page de commande. Dès que vous aurez débité votre carte bancaire sur le site sécurisé de notre banque, vous serez redirigé vers notre page de téléchargement. De cette manière, vous pouvez commencer immédiatement à utiliser le programme.

Comment changer la langue du programme ? Retour à la TdM

Ouvrez le menu 'Options'. Sélectionnez la rubrique Langue/Language. Choisissez Français. Ce paramètre est sauvegardé dans le Registre entre les sessions. Vous n'aurez donc plus à le faire.

Existe-t-il une limite à la taille des projets de CD-ROM/DVD-ROM ? Retour à la TdM

Il n'existe pas de limite de taille aux projets. Les fichiers de projet (*.cat ou *.mipr) sont de simples fichiers stockés sur le disque dur du PC et seule la taille de celui-ci constitue une limite.
Dans les essais réalisés au cours du développement, nous avons créé un fichier de projet pour une arborescence contenant plus de 80 000 fichiers et plus de 3 300 répertoires.
De la même manière, la seule limite de taille imposée aux images est la place disponible sur le disque dur. Le programme signale que l'image va dépasser les 650 Mo disponibles sur un CD-ROM, mais accepte de créer une image de plus grande taille.
Par ailleurs, les DVD-ROM Macintosh ne sont rien d'autres que des volumes HFS/HFS+ de plus grande taille (il n'y a pas de système de fichiers spécial pour les DVD de données). Testé jusqu'à 4,5 Go.

Comment vérifier le fichier de projet de MacImage ? Retour à la TdM

Vous avez ajouté un grand nombre de fichiers au projet ouvert dans MacImage et vous souhaiteriez vérifier que tous les fichiers sont bien inclus. Plusieurs méthodes peuvent être utilisées dans ce but.
La première est de vérifier le nombre de fichiers et de répertoires. La rubrique « Informations », dans le menu Fichier, affiche le nombre de fichiers et de répertoires inclus dans le projet. Vous pouvez comparer ce chiffre avec ce que l'Explorateur de Windows affiche.
Vous pouvez également lancer un rafraîchissement du projet (contrôle de l'existence des fichiers, mise à jour de leur taille). Cette fonction va chercher à retrouver sur le disque dur toutes les rubriques incluses dans le projet. De ce fait, toute erreur dans le projet sera détectée et affichée comme un fichier manquant. Cette méthode est surtout intéressante pour des petits projets, où vous verrez immédiatement le ou les points rouges qui viennent remplacer le ou les points jaune et vert utilisés normalement.
Cependant, le programme affiche une liste des fichiers et dossiers supprimés ou modifiés qui peut être imprimée, ce qui peut vous aider à trouver la cause des problèmes éventuels.

Comment installer des applications (programmes) Macintosh ? Retour à la TdM

Les applications (programmes) Macintosh peuvent être installées sur un CD-ROM produit par MacImage, mais cela suppose de respecter certaines précautions.
Les programmes Macintosh sont généralement stockés dans la branche de ressources. Cela signifie que vous ne pouvez pas, tout simplement, copier le fichier sous Windows depuis un serveur NTFS, un disque MS-DOS ou encore un CD-ROM ISO avec Extensions Apple.
Veuillez consulter la page que nous consacrons à l'installation d'applications Macintosh, où nous donnons quelques informations générales ainsi que des exemples (avec Acrobat Reader, MS Internet Explorer, Navigateur de Netscape, etc.). Ces informations s'appliquent à tous les types d'applications (Director, etc.).
Voir également notre page sur Flash pour quelques conseils d'installation d'un projecteur Flash.

Comment tester les images produites par MacImage ? Retour à la TdM

Il est possible de tester les images produites par MacImage (résultat de la compilation du fichier de projet) sans les graver sur un CD-ROM.
Pour tester la vue ISO, utilisez l'un des programmes suivant :

Pour ouvrir la vue HFS, basculez MacImage en mode Partition (dans le menu Options) et ouvrez le fichier image.

Puis-je ouvrir dans MacImage des images de CD-ROM créées par Toast ? Retour à la TdM

MacImage est en mesure d'ouvrir une image de CD-ROM créée par Toast et copiée sur un support formaté MS-DOS. Cette fonction peut par exemple être utile si vous avez créé un CD-ROM Macintosh sur le Mac pour le graver sur le PC et si vous découvrez à la dernière minute qu'il faut effectuer un petit changement (remplacement d'un fichier par un autre, ajout d'un fichier, etc.).
Il est également possible de corriger la taille de l'image si besoin est, dans le cadre des restrictions expliquées sur la page principale de MacImage.
Enfin, MacImage est en mesure d'ouvrir les images créées par DiskCopy (fichiers *.dmg ou *.dmgg), à la condition que l'image ne soit pas cryptée ou comprimée.

Comment graver des images de CD-ROM créées par Toast ? Retour à la TdM

Les images créées par Toast peuvent être des images hybrides ou des images purement Mac (HFS ou HFS+). Dans le premier cas, elles ne posent aucun problème et peuvent se graver avec n'importe quel logiciel de gravure (attention toutefois aux extensions précises que certains attendent).
Dans le cas d'images HFS/HFS+, la structure de fichiers est calée sur le 1er secteur du CD-ROM (ce qui est normal pour un volume HFS) et le 16ème secteur de données contient déjà des éléments de la structure du disque. Il ne contient donc pas la chaîne « CD001 » qu'Easy CD Creator attend à cet endroit afin de distinguer entre les images en mode 1 et en mode 2. De ce fait, EZCD ne peut pas graver des images de CD-ROM HFS produites par Toast.
Il faut utiliser pour ce faire l'un des autres grands logiciels de gravure (pratiquement tous). Voir les rubriques de la FAQ sur les CD-ROM pour plus de détails.

Comment graver un CD à partir de fichiers Macintosh stockés sur un volume NTFS ? Retour à la TdM

MacImage ne permet pas actuellement de copier depuis un volume Mac vers la partition virtuelle Macintosh. Dans le cas d'un volume NTFS géré sous SFM, la solution consiste à ouvrir le volume dans MacDisk, à valider le mode de copie MacBinary (dans le menu 'Expert'), puis à copier les fichiers et les répertoires vers un autre répertoire (temporaire). Ensuite, ces fichiers et répertoires sont copiés une nouvelle fois (toujours en mode MacBinary) vers l'image HFS que vous avez créée dans MacImage. Cette image est enfin gravée comme d'ordinaire.

Comment graver un CD à partir de fichiers Mac stockés sur un volume Mac ? Retour à la TdM

Dans un premier cas, vous voulez graver une image complète du volume Macintosh (un véritable volume HFS, et non pas un volume "apparenté Macintosh" comme les volumes MS-DOS gérés par Echanges PC-Mac d'Apple ou les volumes NTFS sous SFM). Utilisez Hybridator pour effectuer une copie intégrale du volume Macintosh dans un fichier et gravez ce fichier-image. Voyez les autres questions de la FAQ sur les CD-ROM sur les difficultés qu'il peut y avoir à graver une image (image ISO classique ou non).
Dans le second cas, vous voulez seulement graver quelques fichiers. Nous revenons à la situation décrite ci-dessus à propose des volumes NFTS sous SFM. La méthode est la même (copie en mode MacBinary avec MacDisk, puis copie dans une image HFS avec MacImage). Une solution plus directe sera mise en oeuvre dans la prochaine version du logiciel.

Faut-il copier tous fichiers présents sur le support Macintosh ? Retour à la TdM

Notez bien que certains fichiers sont généralement cachés sur le Macintosh et ne devraient exister qu'en un seul exemplaire. Ne les copiez pas sur le support Macintosh physique ou virtuel que vous allez graver sur le CD-ROM. Il s'agit des fichiers et répertoires suivants : Desktop et ses différentes variantes, Trash (la corbeille) et son contenu, etc. Nous conseillons même de les supprimer purement et simplement.
Certains répertoires contiennent également une imagette appelée Icon_ qui sert à afficher le répertoire au niveau immédiatement supérieur. L'un des problèmes de ces imagettes est que leur signature est uniquement composée d'espaces. N'oubliez pas, si vous voulez les conserver, de copier le fichier en mode macbinary, car la branche de données de ces fichiers est vide.

Comment gérer les alias de fichiers ? Retour à la TdM

Un alias Macintosh correspond à un fichier *.lnk sur le PC et il permet de lancer une application, par exemple, sans devoir descendre dans les sous-répertoires composant l'arborescence pour trouver l'exécutable (le programme) proprement dit.
Les alias effectuent ce "tour de magie" en stockant un chemin d'accès complet à l'exécutable. Comme l'alias peut être posé sur le bureau, le chemin d'accès comprend également le nom du volume. Vous ne pouvez donc rien changer à l'organisation du disque si vous souhaitez conserver cette commodité pour vos utilisateurs. La signature des fichiers alias est 'adrp' (en minuscules) pour le type de fichier. Le créateur est généralement le même que celui de l'application qui sera lancée. Traditionnellement, leur nom est affiché en italiques sur le Macintosh. Je ne connais pas d'éditeur de fichiers alias sur le PC. Nous envisageons d'en inclure un dans la prochaine version de MacImage.

Signatures Macintosh Retour à la TdM

Sur le Macintosh, le type des fichiers n'est pas exprimé par une extension du nom du fichier, mais est sauvegardé sous la forme d'une chaîne de caractères qui n'est pas affichée, et que nous appelons la signature. La signature des fichiers PDF est "CARO" pour le créateur du fichier et "PDF " pour le type de fichier (attention au quatrième caractère, qui est un espace). Ces paramètres doivent être entrés dans la table utilisée par le programme à l'aide de l'éditeur SignEdit.
Cette table contient tous les grands types de fichiers fréquemment rencontrés, mais il est naturellement impossible de tout prévoir. Si MacImage attribue une signature générique (TEXT????), il peut être nécessaire de corriger son comportement.
Si vous ne connaissez pas la signature que doivent porter vos propres fichiers de données, il est nécessaire de la relever sur un support Macintosh à l'aide de MacDisk (la signature est affichée dans la dernière colonne de l'écran, complètement à droite). La page que nous consacrons aux signatures Macintosh en contient également un grand nombre. Tout en bas de cette même page se trouve un lien vers un site qui contient la liste la plus complète que je connaisse.

Qu'est-ce que les signatures génériques ? Retour à la TdM

Sur un support Macintosh, un fichier doit porter une signature. MacImage attribue une signature aux fichiers copiés depuis un PC en se fondant sur l'extension des fichiers. Un fichier Excel (extension XLS) prendra par exemple la signature XLS5XCEL, et ainsi de suite.
Lorsque l'extension n'est pas connue de MacImage, celui-ci lui attribue la signature génétique TEXT????, qui signifie que le fichier est du texte (TEXT), et que son créateur est inconnu (????). Sur le Macintosh, cela donnera l'icône générique (feuille de papier avec coin corné). Si ce fichier est effectivement du texte, c'est très bien. Dans le cas contraire, le fichier ne pourra pas être ouvert sur le Macintosh, hormis en passant par l'application (Fichier, puis Ouvrir).
C'est la raison pour laquelle MacImage possède une fonction de recherche des signatures génériques. Le programme balaie le projet et relève les signatures comportant les 4 points d'interrogation (????). Il vous est alors possible de corriger les signatures une à une ou globalement.
Il peut également se produire que vous utilisiez des formats de fichiers génériques (par exemple, JPEG, MPEG, TIFF, etc.). Ces fichiers portent des signatures telles que, dans l'ordre JPEG????, MPEG????, TIFF????, etc. Dans la mesure où le type de fichier est correctement identifié, c'est sans importance, hormis le problème de l'affichage de l'icône.
Si vous êtes sûr que l'ordinateur de destination possédera un logiciel déterminé pour ouvrir ce type de fichiers (par exemple, parce que vous l'installez sur le CD-ROM), essayez d'obtenir un support avec ce type de fichiers et relevez le code de créateur avec MacDisk. Remplacez le créateur générique (????) par ce code, soit ponctuellement dans le projet, soit dans le fichier de signatures, avec SignEDit.

Pourquoi un CD-ROM avec un unique fichier *.iso ? Retour à la TdM

Vous avez créé un projet, compilé l'image puis gravé votre CD-ROM, mais vous obtenez un CD-ROM qui s'ouvre bien dans l'Explorateur mais qui ne contient qu'un seule fichier *.iso.
Cela s'explique par une confusion classique entre le fait de graver une image et celui de graver un CD-ROM de données.
L'image créée par MacImage est un CD-ROM. Il suffit de le transférer sur un support pour obtenir un CD-ROM complet. Il faut donc utiliser la fonction de gravure d'images de votre logiciel favori, et non pas ouvrir un nouveau projet dans ce logiciel et y placer le fichier.
Voir notre FAQ sur les CD-ROM pour plus d'informations sur les images et la méthode pour les graver dans différents logiciels très répandus.

Que faire si le CD-ROM ne monte pas sur un Macintosh ? Retour à la TdM

Vous avez créé et gravé une image de CD-ROM avec MacImage et votre logiciel de gravure préféré. Mais en testant le CD-ROM sur des ordinateurs Macintosh, vous constatez qu'il monte sur certains et pas sur d'autres.
Les CD-ROM HFS ne comportent pas de pilote (contrairement aux volumes magnétiques amovibles) et le système d'exploitation doit donc les charger lui-même. Il arrive qu'il soit nécessaire de les monter en utilisant un programme comme SCSI Probe ou similaire.
De plus, rappelez-vous que les lecteurs de CD-ROM un peu anciens peuvent refuser de lire les CD-ROM réinscriptibles (CD-RW). Si vous avez utilisé un CD-RW (par exemple pour faire des essais) et qu'il ne monte pas sur le Macintosh de destination, refaites l'essai avec un CD-R (CD-ROM non réinscriptible).

Dernier fichier de l'image absent ou corrompu Retour à la TdM

Nous avons observé que, dans certaines circonstances (Windows 2000, logiciel de gravure Toast ou CDRWin, mais probablement d'autres également), les derniers secteurs d'une image de CD-ROM parfaitement valide ne sont pas inscrits sur le support. Il est possible que le phénomène soit lié au fait que certains logiciels ajoutent ou non l'amorce de fin (post-gap) à l'image utile.
Par exemple, une image de 895 secteurs, après gravure, ne compte que 892 secteurs corrects. Les suivants sont vides sur le disque.
Cela s'observe en essayant de relire le dernier fichier de l'image. La longueur annoncée est bonne, mais les derniers secteurs du fichier sont vides.
Si l'on rajoute à cette image un secteur vide, l'image fait désormais 896 secteurs (ce qui est un multiple de 4, tout comme 892, ainsi que vous l'aurez probablement noté) et elle se grave sans difficultés.
Jusqu'à présent, nous n'avons pas trouvé d'explication à ce phénomène curieux. Mais nous avons corrigé MacImage en lui faisant ajouter des secteurs vides de manière à atteindre cette frontière de 4 secteurs. Ce problème ne peut se poser qu'avec des images de relativement petite taille, puisque les blocs d'allocation passent très rapidement de 1 secteur (2048) à 2 et 4 secteurs.
Une mise à jour gratuite vers la version 6.3.5 peut cependant être demandée.

Fichier BinHex non décodé Retour à la TdM

Nous avons constaté que certains fichiers BinHex n'étaient pas décodés lorsqu'ils étaient copiés vers un fichier de projet (en mode Projet) ou vers une partition virtuelle (en mode Partition).
Dans ces fichiers la ligne "(This file must be converted with BinHex 4.0)" n'était pas la première du fichier, mais la seconde. Dans ce cas, nos programmes n'identifient pas correctement les fichiers comme des fichiers BinHex et les traitent comme des fichiers de données. Ouvrez le fichier dans un éditeur de texte et supprimez la première ligne.

Blocs d'allocation et taille du CD-ROM Retour à la TdM

Sur un CD-ROM purement HFS ou hybride HFS/ISO 9660, l'espace disponible est alloué par unités appelées groupes d'allocation. Sur un CD-ROM purement HFS, il est possible d'adresser des secteurs logiques de 512 octets, au-dessous de la taille des secteurs matériels (de 2048 octets). Sur un CD-ROM hybride, l'allocation de l'espace doit se faire d'une manière compatible avec le système de fichiers ISO 9660, donc par groupes d'un ou plusieurs secteurs physiques. Les limites sont donc les suivantes :
Groupes de 2048 octets : 65 000 secteurs, 134 Mo
Groupes de 4094 octets : 131 000 secteurs, 268 Mo
Groupes de 6144 octets : 196 000 secteurs, 402 Mo
Groupes de 8192 octets : 262 000 secteurs, 536 Mo
Groupes de 10240 octets : 327 000 secteurs, 671 Mo
Groupes de 12288 octets : 393 000 secteurs, 805 Mo

Certains liens ne fonctionnent pas (DreamWeaver) Retour à la TdM

Il arrive, dans le cas de sites Web écrits à l'aide de Dreamweaver et gravés sur CD-ROM, que certains liens qui fonctionnent parfaitement sur un PC ne marchent pas sur un Macintosh. Le point d'entrée du site s'ouvre bien, mais de nombreux liens secondaires échouent.
Vérifiez comment ces liens sont écrits. L'expérience montre que Dreamweaver use et abuse des liens indirects (du type '..\..\images\dessin.gif'), notamment pour certains fichiers partagés et réutilisés dans de nombreuses pages. Si les navigateurs Macintosh traitent correctement la plupart des liens écrits à la mode Unix ou PC, ils échouent sur des liens indirects complexes.
Essayez de réécrire vos liens de manière à toujours descendre dans les sous-dossiers, sans jamais remonter. Vous pouvez aussi essayer de formuler vos liens sous la forme de chemins d'accès complets depuis le point d'entrée du site.

Erreur à propos de OLEAUT32.DLL lors du lancement sous Windows 95/98 Retour à la TdM

Lorsque vous lancez MacImage sous Windows 95 ou Windows 98, vous obtenez un message d'erreur disant que MacImage est lié à une exportation manquante OLEAUT32.DLL:VarNot.
Cela se produit parce que le composant DCOM n'a pas été mis à jour au dernier niveau.
Vous devez donc le faire, en téléchargeant les programmes de mise à jour à l'aide des liens suivants :
Pour Windows 98
Pour Windows 95.
Le programme de mise à jour pour Windows 95 est également présent sur le CD-ROM de distribution, dans un dossier appelé DCOM. Par contre, le programme de mise à jour pour Windows 98 ne peut pas être redistribué librement, si bien que nous n'avons pas pu l'inclure. Il faut le télécharger depuis le site de Microsoft.

Contenu erroné du champ Publisher Retour à la TdM

Dans la boîte de lancement de la compilation de l'image, MacImage vous propose un bouton 'Avancé' qui vous permet de spécifier l'éditeur, le préparateur des données et l'application. Ces champs sont prévus par la norme ISO 9660, mais ils sont rarement utilisés et rarement affichés.
D'un autre côté, lorsque vous appelez la boîte de lecture automatique par un clic droit sur l'icône du volume que vous avez gravé, Windows affiche le titre du volume et, au-dessous, une mystérieuse ligne « Publié par Microsoft Windows ».
Lorsqu'un utilisateur m'a signalé cet état de choses, j'ai cru d'abord que le logiciel de gravure utilisé s'était permis de remplacer la chaîne spécifiée par la sienne.
Mais si l'on regarde le contenu brut des données sur le disque, on constate que la chaîne saisie est bien présente. Simplement, elle n'est pas affichée dans la boîte de lancement automatique et Windows a choisi d'afficher ce qui lui plaît à la place...
Un comportement « normal » de Windows. Il n'y a rien que l'on puisse faire sur ce point.

  Retour à la TdM

 
Logiciels & Services Duhem
3, rue Pierre Haret - F-75009 Paris (France) - Tél. (+33) [0]149 700 455 - SIRET 381 149 996 00047 - TVA Eur. FR32 381 149 996
email : info (chez) macdisk.com - web : http://www.macdisk.com