Versions 7 et 8 de MacDisk

Résumé : Cette page présente les nouvelles fonctionnalités ainsi que la nouvelle interface utilisateur, qui font que cette version est certainement une évolution majeure du produit.
 

Nouvelle interface utilisateur

MacDisk possède désormais une interface utilisateur alignée sur celle de l'Explorateur de Windows, avec à gauche, dans le volet d'exploration, un arbre représentant la structure des dossiers du volume Macintosh ouvert et à droite une liste en colonnes reprenant les éléments contenus dans le dossier courant.

L'arbre des dossiers dans le volet d'exploration (volet de gauche) simplifie largement la navigation sur le volume Macintosh, notamment dans le cas de volumes possédant plusieurs niveaux de dossiers. En s’alignant sur la norme instituée par l’Explorateur de Microsoft, MacDisk permet aux utilisateurs d’être plus facilement et plus rapidement productifs. Notamment, l’arborescence dans le volet de gauche permet de sélectionner rapidement les dossiers, qui sont plus aisément accessibles. Dans le volet d’affichage, les colonnes peuvent être triées dans l’ordre ascendant ou descendant, ce qui permet de trier les fichiers en fonction de différents critères (date, taille, signature, etc.).
Les commandes principales (celles qui sont utilisées le plus souvent) sont regroupées dans la barre d’outils (cf. la copie d’écran ci-dessus) et dans les menus contextuels appelés du clic droit dans chacun des deux volets.

  
Menus contextuels affichés dans le volet d’exploration (à gauche) et dans le volet d’affichage (à droite)

Volumes traités

MacDisk Version 6 gère tous les types de disques Macintosh ou apparentés :
- disques formatés HFS
- disques formatés HFS+
- disques MS-DOS (FAT 16/32) sur lesquels des fichiers Macintosh ont été copiés à partir d'un Mac (lecture seule)
- disques NTFS sur lesquels sont stockés des fichiers Macintosh (disques de serveurs NT utilisés sur des réseaux hétérogènes)
- CD-ROM HFS, hybrides HFS/ISO 9660 et ISO 9660 avec extensions Apple.
MacDisk a été testé sur des disques d'une capacité maximale de 500 Go.

Nouvelles fonctionnalités

Traitement des très gros disques

La version 7 de MacDisk a supprimé toutes les limites qui existaient encore dans la version précédente, en termes de taille des disques (on trouve désormais des disques de 250 Go pour une bouchée de pain). La version précédente n'avait été testée que jusqu'à 90 Go, ce qui était le maximum que l'on pouvait trouver sur le marché.
La version 7 a été testée avec des disques de 500 Go, ce qui a nécessité d'abolir certaines contraintes posées par les entiers sur 32 bits. Tous les calculs de taille sont désormais faits sur 64 bits.

Traitement des très gros fichiers

Dans le même esprit, nous avons passé en 64 bits la partie du code traitant des tailles de fichiers, afin de ne plus avoir de problèmes dans le cas de fichiers de plus de 4 Go. Le maximum testé a été de 16 Go, ce qui devrait convenir même pour la vidéo de demain.
Afin que le programme soit à la hauteur des débits nécessaires dans la manipulation de fichiers de cette taille, nous avons réécrit le service utilisé pour les accès de bas niveau aux disques, en utilisant un tampon de 1 Mo de mémoire, afin de suivre les capacités de transfert des disques modernes.
Les mesures comparatives effectuées montrent que MacDisk atteint des vitesses proches de celles de Windows, aussi bien en copiant de très gros fichiers que de très grands nombres de fichiers (dossiers de 100 000 fichiers, par exemple, même si personne ne peut conseiller d'avoir de telles quantités de fichiers).

Listes virtuelles

Le code de gestion des listes a été entièrement réécrit pour gérer correctement les dossiers contenant de très nombreux fichiers, que ce soit sur le volume Macintosh ou sur l'un des disques du PC (pour la copie vers le volume Macitnosh). À partir de 1000, la version précédente ne répondait plus correctement.

Glisser-déposer et copier-coller depuis l'Explorateur

Pour faciliter la copie de fichiers entre le disque dur du PC et le volume Macintosh ouvert dans le programme, MacDisk supporte à la fois le glisser-déposer classique et le copier-coller, depuis n'importe quelle fenêtre de l'Explorateur (Poste de travail, fenêtre de résultats d'une recherche, etc.).

Duplication de supports

Il arrive fréquemment que l’on reçoive un support Macintosh que l’on doit ensuite remettre à un prestataire extérieur. Pourvoir garder une copie de ce disque (soit dans un fichier, soit sur un support de taille identique ou supérieure) constitue une aide considérable.


Fonctions de duplication des disques

Affichage des propriétés des fichiers et des dossiers

MacDisk affiche une boîte de dialogue présentant toutes les informations techniques sur les fichiers et les dossiers (une seconde boîte avec des données plus techniques peut être appelée par le bouton « Avancé ») :


Boîte de propriétés d’un fichier


Boîte de propriétés d'un dossier

Fonctions de recherche

MacDisk offre des fonctions de recherche par le nom et par la signature sur les 5 types de volumes traités, ce qui permet par exemple de retrouver facilement, même dans une arborescence touffue, le fichier appelé "Lettre*" ou le fichier Photoshop qui vous a été annoncé, mais que votre interlocuteur n'a pas mis dans la racine.

 
Recherche de fichiers par le nom ou par la signature

Traitement automatique des fichiers BinHex et MacBinary

Le programme détecte automatiquement que les fichiers copiés depuis le disque dur du PC (par exemple, des fichiers téléchargés depuis un serveur Internet) sont de type BinHex ou MacBinary et propose de traiter le conteneur pour placer correctement les éléments sur le support Macintosh.
De cette manière, MacDisk vous permet de télécharger des applications Macintosh depuis un PC pour les installer ensuite sur un support Macintosh, puis sur un ordinateur Macintosh. Voir aussi la page que nous consacrons à cette Installation d'applications Macintosh.

Copie directe entre un volume NTFS/SFM et un volume Macintosh

MacDisk reconnaît automatiquement que les fichiers qu'on lui demande de copier vers le volume Macintosh proviennent d'un volume NTFS géré sous SFM et, s'il constate qu'il s'agit d'un fichier d'origine Macintosh (donc possédant un flux de ressources et un flux d'informations du Finder), en place correctement les éléments (notamment les deux branches) sur le support Macintosh.

Fonctions d'administration pour volumes NTFS

Les administrateurs de serveurs NT ont souvent des difficultés à gérer les volumes ou parties de volumes qu'ils ont consacré au stockage de fichiers Macintosh (réseaux hétérogènes). La nouvelle version de MacDisk apporte un certain nombre de nouveautés.

Fonction de normalisation des noms

Cette boîte de dialogue permet de "normaliser" les noms de fichiers Macintosh, c'est-à-dire de supprimer dans les noms de fichiers les caractères qui ne sont pas acceptés dans les noms de fichiers sur un volume PC (et qui apparaissent avec des points d'interrogation dans l'Explorateur). Elle ajoute en outre des extensions en fonction de la nature des fichiers.
Pour éviter que les fichiers ne deviennent invisibles depuis les stations Macintosh, il est possible de limiter la longueur des noms à 31 caractères. Comme il est possible que ces opérations de normalisation ne provoquent des homonymies, le programme ajoute un CRC calculé sur le nom d'origine en Unicode.
Cette fonction peut être lancée sur un disque complet ou sur une sous-arborescence (exécution récursive dans chacun des dossiers).
Elle peut également être appelée à propos d'un fichier unique, comme dans l'exemple ci-dessous (voir le bouton en bas à gauche) :

pour normaliser un seul fichier :

Assistant pour le formatage et le partitionnement des disques

Le formatage et le partitionnement des disques restent des opérations délicates lorsqu'on ne les pratique pas quotidiennement. Afin de répondre à ce besoin, nous avons créé un Assistant de formatage qui guide les utilisateurs pas à pas dans les décisions à prendre avant de créer un nouveau volume Macintosh sur un support autre que les disquettes.


Page d'accueil de l'Assistant de formatage

Aide contextuelle complète

MacDisk offre une aide contextuelle complète, aussi bien sur les menus (messages dans la ligne d'état, appel d'une fenêtre d'aide par F1) que dans les fenêtres de dialogue (clic droit, F1 ou bouton d'aide '?'), afin d’assister l’utilisateur dans toutes les opérations.

  
Aide contextuelle dans les fenêtres de dialogue

Dans l’exemple ci-dessous, une infobulle s’affiche lorsque l’utilisateur laisse le curseur au-dessus du bouton représentant l’un des lecteurs,afin de s’assurer qu’il accède bien au lecteur voulu.


Boîte de sélection des disques avec infobulle pour renseigner sur la nature du disque

Fonction d'impression du dossier Macintosh courant

Il peut parfois être utile d'imprimer la liste des fichiers contenus dans le dossier courant du volume Macintosh ouvert dans le programme, par exemple pour vérifier que toutes les illustrations sont bien présentes dans un dossier de PAO. MacDisk offre donc deux fonctions (paramétrage de l'impression et impression proprement dite).


Menu « Volume Mac » avec les deux rubriques d'impression

Fonctions d'éjection (CTRL E) et d'actualisation (F5)

Il arrive que l’utilisateur ait à rechercher un fichier parmi plusieurs cartouches ou CD-ROM, sans savoir exactement où il se trouve. Dans ce cas, les fonctions d'éjection et d'actualisation permettent de recharger rapidement un nouveau support de données introduit dans le même lecteur, sans passer par les opérations de sélection du lecteur.

Préférences de l’utilisateur

MacDisk sauvegarde dans le registre de Windows un grand nombre de paramètres de fonctionnement et d’affichage, que l’utilisateur peut définir individuellement en fonction de ses besoins et de ses souhaits (rubriques ‘Préférences’ et ‘Colonnes’ dans le menu ‘Options’).


Définition des colonnes d'affichage

Préférences de l’utilisateur

Menu ‘Expert’

MacDisk regroupe dans un menu ‘Expert’, qui n’est pas affiché par défaut, les commandes les plus techniques dont les utilisateurs n’ont généralement pas besoin tous les jours (sélection des modes spéciaux de copie, gestion de la « liste noire » des disques, interversion des branches d’un fichier, fichier-journal des opérations, lancement de l’éditeur de signatures, duplication d’un disque complet, recherche brutale de la tête du volume, etc.). De cette manière, MacDisk peut être paramétré par un administrateur pour être confié à un utilisateur même débutant sans que celui-ci ait à se soucier de tous ces aspects.


Gestion de la « liste noire » des disques

Édition des signatures

MacDisk permet, directement depuis le programme (menu Expert), d'ouvrir un éditeur spécialisé pour l'édition des signatures. Cet éditeur, appelé SignEdit, vous permet de définir vous-même les correspondances entre les extensions utilisées du côté PC et les signatures Macintosh, ce qui peut être utile lorsqu'un éditeur lance de nouveaux formats de fichiers, ou encore si vous traitez des fichiers qui ne sont pas déjà inclus dans la liste.


Écran principal de l'éditeur de signatures
 
Logiciels & Services Duhem
3, rue Pierre Haret - F-75009 Paris (France) - Tél. (+33) [0]149 700 455 - SIRET 381 149 996 00047 - TVA Eur. FR32 381 149 996
email : info (chez) macdisk.com - web : http://www.macdisk.com