Fichiers compressés

Résumé : Comment transférer des fichiers de données comprimés entre Macintosh et PC. Analyse des différentes situations et conseils pratiques.
 

Introduction

La compression, dans le transfert de fichiers entre machines, n'a d'intérêt que pour une certaine taille de fichiers (jusqu'à 3 Mo, environ). Au-delà de cette taille, si vos besoins sont autres que ponctuels, il devient déraisonnable de ne pas utiliser des supports de plus grande capacité comme les cartouches Zip ou même les CD-ROM. En effet, le temps de compression/décompression n'est pas nul, et la copie sur une disquette est beaucoup plus lente que la copie sur un support amovible de grande capacité.
Dans la mesure où l'on peut cependant se trouver confronté au problème de récupération de données compressées, il est bon de faire le point.

Archives autodécompactables

Il est souvent prudent, lorsqu'on adresse un fichier à un interlocuteur dont on ne connaît pas l'équipement informatique, d'envoyer des archives autodécompactables (archives sea sur le Mac, archives zip transformées en exe sur le PC).
Cette méthode est tout à fait déconseillée dans le cas de transferts entre Mac et PC, puisque le moteur de décompression, étant un programme, ne pourra pas s'exécuter sur la machine de destination.
Certains de ces fichiers peuvent toutefois être décompressés si l'on arrive à trouver l'exécutable pouvant tourner sur la machine de destination, qui traitera alors l'archive comme un simple conteneur de données (en ignorant la partie de code).
Voir à ce sujet la page que nous consacrons aux fichiers MacBinary et aux archives SEA.

La référence de la compression sur PC

L'outil de compression de référence, sur le PC, est PKZip/WinZip. Les fichiers produits, qui portent l'extension '.ZIP', peuvent être décompactés sur le Macintosh avec les utilitaires ZipIt! et StuffIt!. A noter que la dernière version de ZipIt! peut traiter les archives multivolume (fichier compressé de grande taille partagé entre plusieurs disquettes).
Cette opération n'est pas tout à fait simple dans la mesure où ZipIt exige de placer le fichier résultat dans le répertoire courant. On ne peut donc pas lancer l'opération directement sur les disquettes. La solution recommandée est donc de placer le premier fichier (celui créé sur la première disquette) dans le répertoire de destination, de lancer ZipIt sur celui-ci, puis de lui indiquer les autres successivement sur les disquettes où ils se trouvent. Ce problème n'existerait pas si les fichiers segmentés placés sur les disquettes ne portaient pas le même nom.

La référence de la compression sur Mac

Sur le Macintosh, les outils de compression les plus utilisés sont StuffIt! et Compactor, mais surtout le premier. Leurs fichiers peuvent être traités sur le PC par des utilitaires en libre-essai comme UnStuff et UnStuffIt, proposés notamment par Smith Micro Software (anciennement Aladdin Systems).
Les versions gratuites de ces outils se contentent généralement de décomprimer la branche de données. La version « standard » permet quant à elle de produire un fichier fichier MacBinary, ce qui évite de perdre la branche de ressources. Ces fichiers MacBinary peuvent ensuite être exploités par MacDisk ou par MacImage pour placer les deux branches correctement sur un support magnétique ou sur un CD-ROM, d'où le programme (par exemple) pourra être exécuté.

Autres types de compression

On a également utilisé sur le Macintosh des méthodes de compression à la volée des fichiers. Nous connaissons notamment des fichiers portant l'extension DDAPDDFL, créés par un programme résident appelé Disk Doubler. La signature magique au début des fichiers est 0xabcd. À notre connaissance, aucun programme n'est en mesure de traiter ce type de fichier sur PC. Il est donc nécessaire de demander à l'expéditeur de sauvegarder son fichier sans compression.

 
Logiciels & Services Duhem
3, rue Pierre Haret - F-75009 Paris (France) - Tél. (+33) [0]149 700 455 - SIRET 381 149 996 00047 - TVA Eur. FR32 381 149 996
email : info (chez) macdisk.com - web : http://www.macdisk.com