Fichiers TIFF

Résumé : Comment transférer des fichiers graphiques TIFF entre Macintosh et PC. Ce qu'il vous faut savoir pour répondre aux différentes situations.
 

Introduction

Il existe un très grand nombre de variantes de fichiers TIFF (Le sigle signifiant d'ailleurs très simplement Tagged Image File Format, donc rien de plus que format de fichier image avec balises). La version actuellement utilisée est la version 6.0, selon James D. Murray et William VanRyper (Encyclopedia of Graphics File Formats, chez O'Reilly & Ass., ouvrage que nous ne saurions trop chaudement recommander à ceux que les formats graphiques intéressent). Les seules versions ayant reçu une certaine diffusion sont les versions 4, 5, et 6, mais il en existe des variantes innombrables.

Echanger des fichiers TIFF

L'étiquette Tiff peut donc logiquement à la fois rassurer et inquiéter. Combien de fois avons nous pu constater que des fichiers Tiff ne voulaient pas s'ouvrir dans un programme de PAO ? Généralement, ces fichiers sont produits par des applications que l'on peut qualifier de programmes d'entrée de gamme (petits utilitaires de conversion, versions de démonstration bridées, logiciels traînant sur tous les serveurs depuis trop longtemps, utilitaires de saisie d'écrans conçus trop rapidement).
L'expérience montre que les surprises sont moins fréquentes lorsque les fichiers ont été créés dans les grandes applications graphiques utilisées par les professionnels. Si vous débutez et si votre budget est limité, vérifiez bien que vos outils actuels fournissent bien des formats exploitables par vos interlocuteurs potentiels.

TIFF comprimé ou non ?

Cependant, nous ne saurions trop recommander de ne pas utiliser les variantes compressées lorsque vous savez que l'image que vous créez est destinée à être utilisée sur une autre machine. Si vous avez des problèmes de place, sauvegardez une version comprimée pour vos archives, éventuellement, mais pas pour un transfert.

TIFF Macintosh ou PC ?

S'il existe une différence dans les fichiers Tiff Macintosh et PC (présence de la chaîne "II" [qui signifie Intel, parce que les processeurs Intel préfèrent traiter les entiers en commençant par l'octet de poids faible et sont donc "petit-boutiens"] au début des fichiers pour PC et de la chaîne "MM" [qui signifie Motorola, les processeurs de ce fondeur étant "gros-boutiens"] au début des fichiers pour Mac), les programmes sérieux savent tous traiter les deux variantes.
Cependant, si vous obtenez une image qui s'imprime sous forme négative, la cause peut en être là.

Logiciels Microsoft

Dans certains logiciels Microsoft (notamment Word et PowerPoint), il arrive que, lorsqu'on insère une image, on obtienne un message indiquant que l'image est trop grande ou corrompue et qu'elle ne peut pas être ouverte. Dans un premier temps, nous avons pensé que les routines de conversion de Microsoft achopaient sur le codage en petit/gros-boutien (indiqué au début du fichier par la présence d'un "MM" pour le codage gros-boutien de Motorola/Macintosh ou d'un "II" pour le codage petit-boutien d'Intel/IBM). Mais les choses ne sont pas si simples.
On peut facilement vérifier qu'un fichier Tiff sauvé à partir de Photoshop dans l'un ou l'autre des codages s'ouvre toujours correctement dans Word ou PowerPoint. L'explication se situe donc ailleurs. La solution est d'utiliser l'excellent PaintShop Pro pour effectuer une "conversion" par lot (en prenant Tiff en entrée comme en sortie, mais dans un autre répertoire). Les fichiers obtenus s'ouvrent alors dans Word ou dans PowerPoint.

 
Logiciels & Services Duhem
3, rue Pierre Haret - F-75009 Paris (France) - Tél. (+33) [0]149 700 455 - SIRET 381 149 996 00047 - TVA Eur. FR32 381 149 996
email : info (chez) macdisk.com - web : http://www.macdisk.com